Le 1.12.2017 Suivi neige et verglas : le point à 15 heures

Cela plusieurs année que les chutes de neige n’ont pas été aussi précoces et beaucoup de français ont perdu l’habitude de faire face à ces dégradations hivernales tout à fait classiques pour la saison. La Chaîne Météo se mobilise pour vous informer en temps réel sur la situation et son évolution.

A 15h : fortes chutes attendues cette nuit sur le Var

L'épisode de neigeuse a touché à sa fin sur le nord-ouest.

Sur le Limousin, des chutes de neige faibles à modérées sous des températures autour de 0°C continent de s'observer. Elles vont persister jusqu'à 17h avant de se raréfier puis de nouveau se développer à partir de 20h. Elles restent d'assez faibles quantitées. Si vous circulez sur la région, prudence. La neige tient au sol sur les chaussées du réseau secondaire non entretenues et peu fréquentées. 

Sur les Pyrénées la neige redouble d'intensité après une accalmie. Une dégradation qui va se poursuiver jusqu'en fin de nuit et rendre l'accès aux stations difficile en raison de la formation de congères liée au vent fort/

Il continue de neiger assez faiblement d'Annecy jusqu'à la Drôme même si la neige s'estompe. On mesure de 5 à 10 cm à 400m mais 30 cm localement depuis la nuit dernière sur les secteurs exposés de l'Isère.Cette situation va persister jusqu'à 22h. Grande prudence si vous circulez, la visibilité est limitée et cela d'autant plus à l'approche de la tombée du jour. Le réseau routier principale est dégagé. C'est plus délicat sur le réseau secondaire. Attention aux chaussées verglacées.

En direction de la Provence le début de l'épiosde neigeux est toujours prévu dès 20h sur l'est du Var. La neige s'intensifiera en se dirigeant vers l'ouest du département.

Pour tout détail voir notre communiqué spécial ainsi que les prévisions sur le Var

 

A 12h : Neige généralisée en vallée du Rhône

Le communiqué spécial en cours est modifié. Consultez le!

Dans un flux froid de nord-est avec des températures en plaine de 0 à -1°C, la neige continue de tomber assez faiblement dans l'ensemble de Chambéry en direction de la basse vallée du Rhône jusqu'a Salon de Porvence. Néanmoins par accumulation, on observe des hauteurs significatives dès 400m, des cumuls et une neige qui tient au sol et compliquent la circulation. Ces chutes de neige vont se concentrer cette après-midi sur le nord de la Drôme et le sud de l'Isère et engendront par accumulation des cumuls importants avec plus de 20cm dès 500m.

Parallèlement la situation va commencer à se dégrader sur la Provence avant que les premières chutes de neige n'apparaissent sur le Var à partir de 17h. Attention fortes chutes de neige la nuit prochaine!

A l'opposé, en direction du nord du pays on continue d'observer des averses de neige ou pluie et neige mêlées de la Normandie à la Sarthe mais sans conséquence. L'amélioration générale sur le nord-ouest est prévue cette après-midi, mais attention la nuit prochaine au verglas. Ce verglas, il faudra surtout s'en méfier si vous circulez sur le Grand-Est, et particulièrement sur les réseaux secondaires non entretenus, et soumis à de fortes gelées.

 

A 9 h : neige abondante en Rhône-Alpes et près des Pyrénées

Depuis 1 heure, les chutes de neige s'intensifient entre Annecy, Grenoble et Chambéry. La couche de neige atteint une dizaine de centimètres à Annecy. Les conditions de circulation sont très compliquées en direction des vallées alpines depuis Lyon et Montélimar.

D'autres chutes de neige abondantes se produisent sur les départements pyrénéens, dès 300 à 400 mètres d'altitude. Vers 500 mètres, la couche atteint 3 à 5 cm. Evitez de prendre la route en direction des Pyrénées depuis Pau, Tarbes, Foix ou Saint-Girons, d'autant qu'il neigera toute la journée, cette nuit et demain sur les Pyrénées.

Partout ailleurs, les chutes de neige se font sous forme d'averses qui tiennent au sol de la Lorraine au Limousin en passant par l'Auvergne. En raison du verglas, le réseau routier secondaire est difficile par endroit, notamment autour de Clermont-Ferrand.

Enfin entre l'ouest parisien et la Picardie, des giboulées se produisent. Mais en raison de températures qui dépassent les 0°C, la situation est en voie d'amélioration.

 

 

A 8 h : neige sur le piémont pyrénéen

Des précipitations se produisent sous forme de neige de la Lorraine au Limousin à l'Auvergne Rhône-Alpes en direction de la Franche-Comté, de la Champagne et des Ardennes. Avec des températures proches de 0°C ou faiblement négatives en plaine, cette neige tient au sol avec des épaisseurs de 2 à 4 cm localement. Attention au verglas qui s'est généralisé. Des giboulées de neige sont observées sur le piémont pyrénéen. Au-dessus de 300 mètres d'altitude, cette neige tient au sol sur les départements pyrénéens, au sud d'une ligne Tarbes / Saint-Girons.

En région parisienne, des giboulées se produisent mais en raison des températures partout positives, le risque de verglas est quasiment absent, excepté sur les plateaux franciliens où quelques plaques se sont formées en milieu de nuit.

Enfin en Provence, des averses de neige circulent rapidement sur les Bouches-du-Rhône et le Var. Il neige au-dessus de 300 mètres d'altitude avec une petite pellicule de neige qui tient très temporairement au sol sur l'est des Bouches-du-Rhône et l'ouest du Var vers 400 mètres d'altitude.

 

 

A 22h30 : le verglas se généralise dans l'Est

Les averses de neige se succèdent depuis 21 heures entre la Normandie, les Hauts-de-France, le Centre, le Limousin, l'Auvergne Rhône-Alpes et la Bourgogne Franche-Comté. Les épaisseurs restent modestes, entre 1 et 3 cm localement mais avec le maintien de ces averses accompagné de la baisse des températures cette nuit, le risque de verglas se généralisera.

Une forte ligne d'averses de neige a traversé la région parisienne entre 20h30 et 21h45, apportant une petite couche de neige tenant au sol. C'est la première chute de neige digne de ce nom qui a traversé Paris depuis mars 2013. Si quelques flocons seront encore observés cette nuit et au lever du jour, c'est surtout le verglas qui est à redouter. Les conditions de circulation seront parfois difficiles en début de matinée sur les plateaux franciliens.

Enfin d'autres averses de neige circulent de la Bretagne vers le Poitou et gagneront en fin de nuit l'Albigeois. Sur ces régions, quelques plaques de verglas sont attendues en plaine.

 

A 21h : les averses de neige se renforcent, le verglas appparaît

Avec la baisse continue de la températures depuis la fin d'après-midi, les précipitations se produisent sous forme de neige de la la Normandie au Limousin à l'Auvergne Rhône-Alpes en direction de la Franche-Comté, de la Champagne, des Ardennes et des Hauts-de-France. Avec des températures proches désormais de 0°C en plaine, cette neige tient au sol avec des épaisseurs d'1 à 3 cm localement dès 150  200 mètres d'altitude.

Des averses de neige sont également observées sur le centre de la Bretagne et l'Anjou. En raison de températures légèrement positives, cette neige ne tient pas au sol sur ces régions.

En région parisienne, une ligne de fortes averses de neige traverse l'Île-de-France, donnant des intensités temporairement modérées et blanchissant les plateaux franciliens avec 2 à 3 cm. Sur Paris et sa petite couronne, il neige également sous une forte averse. A Paris, la couche atteint 1 cm.

Avec la baisse des températures, des plaques de verglas se forment : c'est le cas entre les collines du Perche, le pays de Caux, le nord du bassin parisien, la Picardie, la Lorraine, la Bourgogne et la Franche-Comté. La plus grande prudence est recommandée cette nuit car les chaussées deviendront très glissantes au lever du jour.

 

A 19h : les averses de neige se généralisent

La prudence est de mise. En effet, les averses de neige se multiplient depuis 18 heures de la Normandie au Limousin en direction de l'Auvergne, de Rhône-Alpes, du Grand-Est et des Hauts-de-France. Avec la baisse des températures entre 0 et 3°C en plaine, cette neige tient localement au sol dès 150 à 200 mètres d'altitude. C'est le cas sur le pays de Bray, les collines du Perche et le Vexin pour la Normandie avec une couche d'1 à 2 cm par endroits. Dans les Hauts-de-France, les collines d'Artois commencent à blanchir.

Des averses de neige se produisent également de la Lorraine au Morvan jusqu'au nord de l'Auvergne, le val de Saône et se dirigent vers l'Alsace, la Franche-Comté et les Savoies avec des intensités temporairement modérées. Avec la chute des températures au passage de ces averses de neige, les sols deviennent glissants.

En région parisienne, on surveille l'arrivée des averses de neige descendant de Normandie. Elles sont sur le Val-d'Oise et se dirigent vers Paris et sa petite couronne à partir de 20 heures. Sur les plateaux franciliens, la neige pourra tenir au sol et former une couche cette nuit d'1 à 2 cm en milieu de nuit. En revanche, dans Paris et sa petite couronne, la tenue de cette neige au sol sera beaucoup plus difficile.

Avec la poursuite des averses de neige cette nuit sur une large moitié Est du territoire, le risque de verglas s'annonce important en fin de nuit d'autant que les températures seront négatives au lever du jour, ce qui pourra entraîner des difficultés de circulation.

 

A 17h : températures en baisse, nouvelle neige en Ile de France

En Ile de France, la température a chuté de 2 à 3°C après le passage des averses de pluie et/ou de neige pour atteindre 1°C. On retrouve d'ailleurs ces températures sur bon nombre de départements en direction du Grand Est.

Les averses de neige les plus significatives se concentrent sur l'Eure et l'Eure-et-Loir et se dirigent à nouveau vers l'Ile de France. Au moment des sorties de bureau, la région va rapidement être à nouveau toucher par ces averses d'intensités variables selon que vous vous trouvez sous le nuage actif ou pas. Prudence redoublée surtout, car la nuit tombe et la visibilité devient vite réduite sous les averses de neige. Compte-tenu des températures comprises entre 1 et 2°C, la probabilité de tenue de la neige au sol augmente par rapport à cette après-midi mais caractère aggravant car elles restent positives.

Cette situation d'averses de neige ponctuelles persiste ce soir en Ile de France. Cette nuit, le risque d'averses concerne davantage l'ouest et l'est de la région.

Sur les Hauts de France, en fin de soirée et nuit prochaine de fortes averses de neige pourraient toucher l'Artois. 

A 15h : neige plus généralisée

Les averses de neige se sont généralisées sur le bassin parisien, puis en remontant vers la Normandie et les Hauts-de France. Elles restent ponctuelles et d'intensités assez faibles même si très temporairement, avec le vent soutenu, vous pouvez avoir l'impression de fortes averses. C'est le cas également en direction de la région Centre et sur le Nord-Est. De faibles chutes de neige continuent également de tomber de l'Auvergne à l'Alsace.

Ces averses de neige qui se généralisent et deviennent plus fréquentes sont dûes au refroidissement marqué de la masse d'air en altitude et la hausse de son instabilité. Cette situation de traîne, comme  on l'appelle en météorologie, engendre dans ce contexte une disparité de l'intensité des averses, un peu comme pour certaines situations d'orages d'été. Ainsi, si vous vous trouvez sous les nuages plus actifs, vous subirez des averses plus marquées que celles environnantes.

Vous remarquerez que la neige tombe sous des températures positives jusqu'au sol en moyenne de 4-5°C sur le nord-ouest...une température qui chute cependant à 1-2°C au passage des précipitations... Le plus souvent en plaine, elle ne tient pas. Elle peut par contre, sur les zones de relief et exposées au vent d'ouest, tenir temporairement. Sur le Centre Est, en raison des températures proches de 0°C, la neige tend à tenir plus facilement au sol dès 500 m.

A 12h : neige en Ile de France

Fait nouveau et prévu, les averses de pluie et neige mêlées ou de neige temporaire sur le nord-ouest ont touché l'Ile de France et la capitale. Les températures restent positives, entre 2 et 4°C, mais très temporairement sous la neige, elles peuvent descendre à 0°C sur les secteurs exposés au flux de nord actuel et les zones de plateaux. Si cela peut toujours surprendre, cela n'engendre pas de conséquence significative sur les routes, la neige ne tenant pas au sol.

Ailleurs, en direction des régions de l'est et du Centre, la neige faible continue de tomber sans connséquence notable sur les routes principales en plaine. C'est moins le cas dès 500 à 600 m d'altitude.

 

A 11h :

L'évolution de la situation reste conforme aux prévisions.

Sous les températures les plus basses en plaine, du Grand Est au Massif Central, la neige en faible quantité continue de tomber à partir de 500m de l'Alsace jusqu'au sud du massif central. Compte tenu du niveau des températures, cette neige tient au sol. En dessous de 500m, on observe de la pluie et neige mêlée ou neige, mais dans ce dernier cas elle ne tient pas au sol en raison de températures légèrement positives. Prudence si vous circulez au dessus de 500m, certaines routes ne sont pas toujours dégagées.

A l'opposé sur le nord-ouest, de la Bretagne à l'Ile France en remontant vers les Flandres, des averses de pluie et très temporairement de neige continuent de s"observer. C'est le cas notamment sur le massif armoricain en Bretagne. Soyez rassurés : compte tenu de la faible intensité des averses en générale et des températures positives comprise entre 2 et 5°C, la neige ne tient pas au sol. La situation ne présente pas de risque avéré pour circuler mais nécessite néanmoins une vigilance.

 

A 9 h :

La situation évolue peu depuis le tout début de matinée avec la persistance de faibles giboulées de la Normandie aux Ardennes alors que le temps devient provisoirement plus sec sur le Nord Pas-de-Calais. Néanmoins, sur ces régions, les températures positives entre +1 et +3°C empêchent la formation de verglas au sol.

Il continue de neiger faiblement au-dessus de 200 à 300 mètres d'altitude en Auvergne Rhône-Alpes, en Bourgogne, en France-Comté ainsi qu'en Alsace et ces chutes de neige tiennent au sol dès 300 mètres. Elles peuvent rendre la circulation parfois délicate sur le réseau routier secondaire.

Enfin il faut noter la présence de brouillards givrants de la Nouvelle-Aquitaine jusqu'en Indre-et-Loire qui peuvent réduire la visibilité à moins de 300 mètres par endroits et nécessitent donc la plus grande vigilance si vous prenez la route.

 

A 6h30 :

Les brouillards givrants sont nombreux en Nouvelle-Aquitaine et réduisent localement fortement la visibilité dans la vallée de la Garonne. Il neige faiblement au-dessus de 200 à 300 mètres d'altitude en Auvergne Rhône-Alpes, en Bourgogne, en France-Comté ainsi qu'en Lorraine et en Alsace et ces chutes de neige tiennent au sol dès 300 mètres. Elles peuvent rendre la circulation parfois délicate sur le réseau routier secondaire.

De la Normandie aux Hauts-de-France, des giboulées se produisent mais en raison de températures partout positives, on ne note pas de présence de verglas au sol.

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire