13 3

Le 13.12.2017 Sécheresse dans le sud-est : est-elle toujours d'actualité ?

Si les pluies abondantes de ces derniers jours ont été bénéfiques pour la nature, elles restent très hétérogènes et insuffisantes pour le sud-est étant donné l'important déficit pluviométrique enregistré depuis le début de l'année 2017.

Depuis le début du mois de décembre, deux épisodes pluvieux actifs ont concerné le bassin méditerranéen, le premier les 1er et 2 décembre a touché la Haute-Corse et le second les 10 et 11 décembre a concerné les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence.

Des précipitations très hétérogènes en ce début décembre

S'il a beaucoup plu sur la Haute-Corse (195 mm à Oletta les 1er et 2) et les Alpes-Maritimes (265 mm à Caussols les 10 et 11, ce qui correspond à 2 mois de précipitations), l'ouest de la Provence et surtout le Languedoc-Roussillon ont été peu arrosées avec seulement 5 millimètres à Peripgnan et Nîmes, 6 mm à Montpellier, 15 mm à Toulon et 16 mm à Marignane.

 

 

 

Un déficit pluviométrique encore très important sur l'année 2017

Si la sécheresse superficielle s'est atténuée sur certaines parties du bassin méditerranéen, la sécheresse hydrologique reste importante puisque les réserves en eau du sols sont très insuffisantes étant donné le déficit pluviométrique important enregistré depuis le début de l'année 2017. Les plaines du Languedoc accusent un déficit de plus de 50% sur l'année 2017 (jusqu'à -58% à Nîmes). L'ouest de la Provence, la Corse-du-sud et la côte-d'azur présente un déficit pluviométrique de plus de 40%. La nord de la Corse et le Roussillon sont les secteurs qui présentent le déficit pluviométrique le moins prononcé (-24% à Perpignan et -30% à Bastia).

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.