Le 25.06.2018:La Chine vise la Lune

C’est parti ! La prochaine mission lunaire chinoise vient de débuter avec le lancement, le 21 mai dernier, d’un satellite devant relayer les données du futur atterrisseur Chang'e 4.

 

La Chine a lancé la semaine dernière un satellite de communication sur une orbite particulière : un point appelé Lagrange L2, d'où il pourra communiquer à la fois avec la face cachée de la Lune et avec la Terre.

Ce lancement est le prélude à celui de la sonde lunaire Chang'e 4 qui doit, à la fin de l’année, se poser dans le cratère Von Karman, situé près du pôle Sud, sur la face cachée de la Lune, caractérisée par peu de mers sombres de basalte et un amoncellement de cratères les uns sur les autres.

Vue d'artiste de Chang'e 4 sur le sol lunaire© Agence spatiale chinoise

Cette sonde est le clone de celle qui, en décembre 2013, s’était posée sur la face visible de la Lune et avait déposé une petite automobile robotisée appelée Yutu. Chang'e 4 devrait pouvoir fonctionner près d’une année sur la face cachée de la Lune, envoyant vers la Terre des informations sur la géologie du lieu et l'environnement lunaire.

Cette mission est une grande première, car à ce jour, toutes les missions d'exploration lunaire ont eu lieu sur la face visible de notre satellite. Le programme lunaire chinois est très ambitieux, et envisage même l'arrivée de cosmonautes sur la Lune vers 2030.

 

Vanessa LAGNAU sur

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire