Le 29.01.2018:Crue de la Seine : le suivi

La décrue de la Seine et de ses affluents est amorcée en amont de Paris. L'onde de crue se propage vers la Normandie, où les grandes marées viendront augmenter les niveaux d'eau. Le point sur la situation.

Dans le bassin parisien, la décrue est amorcée sur la Seine et ses affluents en amont de la Capitale. A Paris, le niveau du fleuve descend vers 5,70 m. Cependant, en aval de Paris (tronçon des Boucles de Seine - Poissy), le niveau est supérieur de 40 cm à la crue de 2016 avec une cote de 5,40 m dans ce secteur. La hausse se poursuit entre Mantes la Jolie et la Haute Normandie.

 

 

 

Paris : une crue importante

Les cumuls de pluies ont été remarquables. Il est tombé l'équivalent de 3 semaines de pluie sur le bassin versant de la Seine et ses affluents depuis le 15 janvier, d'où les fortes réactions des cours d'eau. La Seine est en crue importante : son niveau a augmenté de 1,30 m la semaine dernière. Sa progression était donc croissante, même si cette hausse n'a pas été comparable à celle de juin 2016 où le niveau d'eau était monté de 4 m en 4 jours. 

Indiquons également que le débit de la Seine à Paris est puissant, avec 1660 m3/secondes, contre 1800 m3/sec lors de la crue de juin 2016 et 2600 m3/sec lors de la grande crue de 1910.

Les transports fluviaux sont toujours à l'arrêt compte tenu de la hauteur de la Seine. Du côté des transports en commun, le RER C est fermé au moins jusqu'au lundi 5 février, compte tenu de la décrue lente de la Seine. Il s'agit du même tronçon Boulainvilliers et Saint-Michel-Notre-Dame.

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire