Le 7.10.2017 Nate. La tempête tropicale devrait se transformer en ouragan samedi

Après avoir fait 22 morts dans le sud de l’Amérique centrale, la tempête tropicale Nate continue de se renforcer.

 

Le tempête tropicale Nate a déjà fait 11 morts au Nicaragua, 8 au Costa Rica et 3 au Honduras.

Elle devrait même atteindre le stade d’ouragan de catégorie 1 ce samedi en fin de journée, juste avant de toucher les côtes américaines, en l’occurence, celles de la Louisiane.

Nate devrait ensuite redescendre au stade de dépression tropicale tout en continuant sa route vers le nord-est des États-Unis.

 

Nate. La tempête tropicale devrait se transformer en ouragan samedi

 

La tempête tropicale Nate est le quinzième système tropical, en excluant la tempête tropicale potentielle Dix, de la saison 2017 dans l'océan Atlantique nord. Elle est devenu une tempête tropicale le 4 octobre au large de la côte du Nicaragua puis s'est dirigé vers la péninsule du Yucatán avant de devenir un ouragan dans le golfe du Mexique.

 

Évolution météorologique

 

Le 3 octobre, le National Hurricane Center a commencé à suivre une onde tropicale dans le sud-ouest de la mer des Caraïbes qui avait un potentiel de développement1. Le lendemain en mi-journée, le système s'était assez développé pour devenir la dépression tropicale Seize à 40 km au sud-sud-ouest de l'île de San Andres au large la côte du Nicaragua2. Le 5 octobre à 12 h UTC (8 heures locale), le NHC reclasse le système comme la tempête tropicale Nate alors qu'il est à 15 km au sud de Puerto Cabezas, Nicaragua3. Nate touche la côte près de ce point peu de temps après.

Nate traverse ensuite l'est du Nicaragua et du Honduras, y donnant de fortes pluies, avant de ressortir dans le golfe du Honduras la nuit du 5 au 6 octobre.

 

Préparatifs

 

Au cours de ses étapes formatives au tout début d'octobre, la perturbation tropicale qui a servit de précurseur a interagi avec le creux de mousson pour produire nuage et pluie sur le Panama. Ces pluies sont tombées sur une grande partie sur la cordillère de Talamanca et celle centrale, y compris les provinces du centre-ouest de ChiriquíBocas del ToroNgöbe-BugléVeraguasPanamá Oeste et Coclé, ainsi que sur la côte atlantique de Colón et Guna Yala4. Le 3 octobre, les autorités panaméennes ont émis une alerte pour de fortes pluies avec de fortes rafales et ont exhorté les résidents des rives de Río de Jesús à évacuer5.

Une alerte rouge a été émise dans le Costa Rica voisin pour la vallée centrale, la côte du Pacifique et la région de Huetar Norte, tandis que la côte des Caraïbes était sous alerte jaune6. Les rives des Caraïbes du Nicaragua furent mises sous alerte à mesure de l'intensification du système. Lors de la formation de Nate, un avertissement de tempête tropicale a été émis pour la côte7.

La péninsule du Yucatán, et même le sud de la Louisiane, furent mises en veille ou avertissement dès le 5 octobre. Aux États-Unis, les autorités de Grand Isle, sur la côte de Louisiane, ont déclaré une évacuation volontaire8. Le maire de La Nouvelle-OrléansMitch Landrieu, rencontra des responsables locaux, de l'États et fédéraux pour discuter des mesures de préparation, car la ville avait toujours des lacunes dans son système de drainage affecté deux mois plus tôt par l'ouragan Harvey. Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a déclaré l'état d'urgence pour 29 comtés dans la partie nord de l'état déjà fragilisé par l'ouragan Irma9. Les compagnies pétrolières de forage du golfe du Mexique ont commencé à évacuer les plates-formes de production le 5 octobre et une plate-forme mobile fut même déplacée10. Les avions de la Réserve de la Force aérienne furent évacué de la base aérienne de Keesler, en Louisiane par précaution11.

 

Impacts

 

La tempête a fait 22 morts au Costa Rica (8 morts), au Nicaragua (11 morts) et au Honduras (3 morts), et près de 30 disparus, par des inondations et des coulées de boue12. De nombreux arbres furent déracinés, des ponts se sont effondrés, des routes se sont transformées en rivières et des maisons furent inondées. Le Costa Rica fut frappé lors de la formation de la dépression tropicale Seize. Les écoles et administrations locales furent fermées et l'état d'urgence décrété, de nombreuses routes principales étant rendues impraticables. Plus de 5 000 personnes ont dû y abandonner leurs maisons à cause des glissements de terrain13. Le Nicaragua fut ensuite le plus touché, les autorités estimant que plus de 10 000 personnes dans 30 municipalités ont subi des conséquences13.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire