3 8

Le 3.08.2018:2008 – 2018 : les 10 ans de la tornade EF4 d’Hautmont (Nord)

 Notre article est dedié a Vincent Halgrain (Meterologue est Previsioniste amateur de notre association) qui a vecu cette tornade il ya 10 ans jours pour jours à Hautmont le 3.08.2008.

Il y a 10 ans, le 3 août 2008, une violente tornade dévastait les environs de Hautmont, dans le département du Nord, provoquant la mort de 3 personnes, endommageant des centaines de maisons et des milliers d’arbres. 10 ans plus tard, le paysage est encore marqué par cette tornade, qui reste l’une des plus violentes observées en France depuis un siècle.

 

Une tornade nocturne

Il est près de 22h30, ce dimanche 3 août 2008, lorsque les habitants de Hautmont et de Maubeuge voient progresser depuis l’horizon sud-ouest une succession ininterrompue d’éclairs qui illuminent fortement le ciel de ce début de nuit : c’est une supercellule, formée sur une ondulation instable, qui prend en effet la direction du Val de Sambre tout en s’intensifiant rapidement.

Quelques minutes plus tard, précédée par une coupure de courant et par un soudain bruit de rotor, une violente tornade trace un sillon de dévastations sévères sur un couloir long de 18,7 km, qui traverse successivement les communes de Pont-sur-Sambre, Boussières-sur-Sambre, Hautmont, Neuf-Mesnil, Maubeuge, Assevent et Boussois.

 

Trajectoire de la tornade EF4 de Hautmont (Nord) du 3 août 2008. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

 

Des vents de plus de 300 km/h

Dès l’aube du 4 août 2008, soit quelques heures après les événements, une équipe de Keraunos est sur place pour réaliser les premiers relevés de dommages et identifier la nature du phénomène en cause. Alors que les medias font état de fortes rafales de vent ou d’une « mini-tornade », il est rapidement apparu sur place que les dévastations étaient en réalité la conséquence d’une tornade de très forte intensité : l’analyse des dommages dans la portion la plus dévastée a permis d’établir dès le 4 août que le phénomène relevait d’une intensité EF4 sur l’échelle de Fujita améliorée, pour la première fois en France depuis plus de deux décennies, soit des vents estimés entre 270 et 320 km/h.

Au plus fort de son intensité, la tornade produit des dégâts d’une rare sévérité. Fait remarquable, l’intensité violente (EF4) est constatée sur une distance continue de 2,5 km, soit sur 13,4% de sa trajectoire totale : une proportion qui la place très au-dessus de la moyenne des tornades de sa catégorie et confirme un phénomène particulièrement intense. Il est peu fréquent en effet qu’une tornade produise des vents d’une telle intensité sur une si longue distance.

Ci-dessous, une maison en grande partie rasée à Boussières-sur-Sambre (dégâts de niveau EF4) :

 

© Pierre Mahieu, Emmanuel Wesolek / Keraunos

 

 

Un couloir de dégâts parfois large de plus d’un kilomètre

Le couloir de dégâts, relativement étroit durant les premiers kilomètres de la trajectoire, s’élargit nettement lorsque la tornade franchit le Bois du Fayt et aborde Hautmont. La tornade présente alors une emprise au sol qui atteint 500 mètres, et sa zone d’influence s’élargit même jusqu’à atteindre 1100 mètres quelques kilomètres plus loin, sur la commune de Maubeuge. Ces dimensions sont considérables et placent cette tornade parmi les plus larges jamais observées en France.

Les variations de largeur du couloir de dégâts sont illustrées par la carte ci-dessous, où chaque zone de dégât est ciblée en rouge :

 

Tornade EF4 de Hautmont (Nord) du 3 août 2008. Ensemble des dégâts illustrés par une plage de couleur rouge. © Keraunos (fond de carte : Géoportail) ></font></a></div>
<div style=

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

 

 

Des maisons rasées, des véhicules soulevés du sol et des arbres projetés à distance

Les conséquences d’un tel phénomène sur une zone urbanisée ont été, en toute logique, particulièrement lourdes. Les clichés réalisés par Keraunos quelques heures après les événements témoignent de scènes de dévastation, notamment sur la commune de Hautmont dont un quartier entier semblait avoir été comme bombardé.

Au total, on déplore 3 morts directs, une multitude de blessés dont une vingtaine sérieusement atteints, trois maisons entièrement rasées jusqu'aux fondations, plusieurs maisons écroulées avec maintien des murs du rez-de-chaussée, des centaines de toitures endommagées, des pylônes à haute tension effondrés, des arbres dépouillés et même écorcés, environ 30 hectares de forêt anéantis à Hautmont, des véhicules emportés et projetés à plusieurs dizaines de mètres de leur emplacement d'origine, plusieurs individus emmenés dans les airs et des projections d’arbres entiers à plus de 150 mètres de distance.

 

© Pierre Mahieu, Emmanuel Wesolek / Keraunos

 

© Pierre Mahieu, Emmanuel Wesolek / Keraunos

Plusieurs publications dédiées à la tornade

Après 3 jours passés sur le terrain, qui ont permis une reconstitution minutieuse de la trajectoire suivie par le tourbillon, Keraunos a publié un rapport détaillé sur les événements. Celui-ci, en libre consultation, rassemble une multitude de témoignages, explique le contexte météorologique et fournit le détail du comportement de la tornade.

Une publication dédiée aux spécificités de la tornade d’Hautmont a également été réalisée dans la revue Atmospheric Research en 2011 : The F4 tornado of August 3, 2008, in Northern France: Case study of a tornadic storm in a low CAPE environment. Atmospheric Research, Volume 100, Issue 4, June 2011, 649-656. Auteurs : Pierre MAHIEU, Emmanuel WESOLEK / Keraunos.

Même si dix années sont déjà passées, le cas fait encore l’objet de travaux au sein de Keraunos, qui pourraient donner lieu à de nouvelles publications. La tornade d’Hautmont a également fourni des informations précieuses dans le cadre des travaux menés par Keraunos sur l’adaptation de l’échelle de Fujita améliorée au continent européen, travaux qui ont abouti à une publication en 2016 (Tornado Rating in Europe with the Enhanced Fujita Scale : Definition of specific damage indicators for accurate tornado ratings in Europe. Pierre MAHIEU, Emmanuel WESOLEK / Keraunos ; version française disponible ici).

Vanessa Dimitri LAGNAU PAQUIER sur

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire