Le 12.09.2018:Ouragans Florence, Isaac, Hélène, super-typhon Mangkhut : à quoi faut-il s’attendre ?

Le 12.09.2018:Ouragans Florence, Isaac, Hélène, super-typhon Mangkhut : à quoi faut-il s’attendre ?

Le 12.09.2018:Ouragans Florence, Isaac, Hélène, super-typhon Mangkhut : à quoi faut-il s’attendre ?

 

 

Deux ouragans violents et une forte tempête tropicale en Atlantique, un monstre de super-typhon dans le Pacifique : la saison 2018 des phénomènes météo majeurs est bel et bien lancée. Les États-Unis, les Antilles et l’Asie du Sud-Est, des Philippines à la Chine, vont être touchés. Quand Florence, Isaac, Hélène et Mangkhut vont-ils toucher terre ? Avec quelle intensité ? À quelles destructions faut-il s’attendre ? On fait le point.

 

On savait que la saison 2018 des ouragans, cyclones et autres typhons serait intense. De fait, notre planète, en ce mercredi 12 septembre, connaît de nombreux phénomènes météo puissants, voire extrêmes. Regardez la carte ci-dessous : elle montre l’activité météorologique qui se déploie de part et d’autre du continent américain. D’ouest en est, on relève la tempête tropicale Olivia, la dépression tropicale Paul, des systèmes de basses pressions susceptibles de dégénérer en phénomènes puissants le long des côtes mexicaines, l’ouragan de catégorie 4 (et sans doute bientôt 5) Florence, la tempête tropicale Isaac et l’ouragan de catégorie 2 Hélène.

 

 

Les ouragans, cyclones et tempêtes tropicales en activité en cette mi-septembre. Impressionnant, d'autant que le super-typhon Mangkhut n'y figure pas ! | STORMPULSE

À tout cela il faut ajouter le super-typhon Mangkhut, d’ores et déjà dans le top des 3 des plus puissants de l’année avec de vents à 260 km/h, qui va passer au nord des Philippines avant de toucher la baie de Hong Kong puis le sud de la Chine en fin de semaine.

Faisons dont le point sur les principaux phénomènes de cette mi-septembre.

 

Florence : catastrophe annoncée aux États-Unis

La trajectoire de l'ouragan Florence dans les jours qui viennent. | NOAA

Tous les signes convergent, tous les modèles météo sont d’accord : l’ouragan Florence, aujourd’hui classé en catégorie 4 (vents de 210 à 250 km/h) va se renforcer encore, atteindre la catégorie 5 (la plus élevée, avec vents de plus de 250 km/h) et toucher de plein fouet les côtes sud-est américaines.

Où ? Si les modèles font varier de quelques dizaines de kilomètres la zone impactée par Florence, les sites concernés sont maintenant assez bien définis. L’œil du cyclone passera entre la Caroline du Sud et la Caroline du Nord, en concernant plutôt ce dernier État.

Ces Etats, ainsi que la Virginie, ont déclaré l’état d’urgence pour se préparer à l’impact de Florence. Les autorités ont ordonné des premières évacuations dès lundi matin. Au total, plus d'un million et demi de personnes ont dû quitter leur domicile. Les écoles ont par ailleurs été fermées et les supermarchés, dévalisés.

Ouragan Florence : les différents impacts prévus. On le voit, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud seront touchées de plein fouet ne seront pas épargnées. | ECMWF

Quand ? Les prévisions s’affinent. Les premières rafales de vents forts, les premières lames d’eau, devraient toucher les États-Unis jeudi soir (jeudi en milieu de journée à Paris). Et l’œil sera sur le trait de côte de la Caroline du Nord ce vendredi soir (vendredi midi à Paris). Le phénomène devrait s’affaiblir avant de se décaler vers l’ouest, puis s’évacuer vers le nord.

 

Jusqu’à quand ? C’est une des questions clés. Car si l’ouragan Florence, on vient de le dire, va quelque peu faiblir en touchant la côte (il y a plus de friction sur la terre ferme qu’en mer, et l’ouragan est alors privé du carburant que constitue l’eau chaude), il va hélas rester en stationnaire pendant plusieurs jours. Apportant donc toujours des vents forts et, surtout, des pluies diluviennes. Les risques de submersion due à l’élévation du niveau de la mer, aux vagues déferlantes et aux inondations son donc très importants.

Pour vous en convaincre, regardez donc la photo ci-dessous : elle montre, le long de la côte, l’élévation du niveau de l’eau. Le record est pour l’instant détenu par le cyclone Hazel, en 1954. Sera-t-il battu par Florence ? Il faut espérer que non, mais on attend jusqu’à 1 mètre d’eau sur certains points du littoral…

 

L'élévation des eaux en Caroline du Nord selon les divers ouragans déjà passés ici. On le voit, Hazel, en 1954, s'était montré dévastateur. | D.R.

Pour vous fixer les idées, l’ouragan Harvey, en 2017, avait lâché 100 000 milliards de litres de pluie sur le Texas et la Louisiane. Florence a en réserve 40 000 milliards de litres. Au moins. Qui vont essentiellement concerner la Caroline du Nord et la Caroline du Sud.

 

Isaac : une forte tempête tropicale au-dessus des Antilles

 

La trajectoire de la forte tempête tropicale Isaac dans les jours qui viennent. | NOAA

D’accord, le vent va souffler fort (de 70 à 120 km/h). C’est vrai, les vagues vont être hautes, les pluies diluviennes. Mais les Antilles ne devraient pas être catastrophiquement touchées par Isaac, pour l’instant qualifiée de forte tempête tropicale.

Celle-ci devrait passer entre la Martinique et la Guadeloupe, son œil survolant la Dominique, toutes ces îles étant ce mercredi en vigilance cyclonique orange. La vigilance rouge n’est pas à exclure pour ce mercredi soir, alors que les îles de Saint-Barth et Saint-Martin ne sont colorées qu’en jaune – au moins pour l’instant.

Isaac devrait ensuite éviter les îles caraïbes avant de s’évanouir au sud de la Jamaïque

 

Hélène : l’ouragan va mettre cap au nord… vers l’Europe

 

La trajectoire de l'ouragan Hélène dans les jours qui viennent. | NOAA

Hélène, c’est un ouragan, un vrai. Classé en catégorie 2, il aurait pu traverser l’Atlantique nord et frapper îles et littoraux caraïbes ou nord-américains.

Heureusement, née assez nord en latitude dans la nurserie des ouragans, Hélène va se faire aspirer par les flux ouest-est qui sévissent plus haut - et va donc rallier l’Europe.

Dangereux pour nous, alors ? A priori non. Les modèles indiquent pour le moment que, toujours puissant, ce phénomène devrait filer vers le nord-ouest, puis carrément vers le nord frôlant l’Irlande avant de se dissiper au nord de la Scandinavie.

Il faudra cependant suivre sa trajectoire de près, toute évolution un peu plus sud pouvant amener Hélène à frapper nos côtes.

 

Mangkhut : Philippines, Hong Kong, Taïwan et Chine sous la menace d’un géant

 

La trajectoire du super-typhon Mangkhut dans les jours qui viennent. | VISACTU

Lui, c’est d’ores et déjà un monstre. Mangkhut, actuellement au large des Philippines, s’est encore renforcé pour devenir un super-typhon de catégorie 5 avec des vents à 260 km/h.

Si la région est habituée à voir défiler les phénomènes violents en cette saison, le super-typhon Mangkhut inquiète. Sa trajectoire actuelle va le conduire sur le nord des Philippines ce vendredi après-midi – et il n’aura rien perdu de sa puissance.

Toujours en catégorie 5, il poursuivra ensuite sa route vers Hong Kong et Macao, qu’il devrait atteindre dimanche. Selon les dernières prévisions, il pourrait d’ailleurs passer entre les deux villes. Il sera toujours un super-typhon et pourrait donc provoquer de très importants dégâts.

Vu sa taille, et même si sa trajectoire le fait passer au sud de Taïwan, ce super-typhon pourrait également y provoquer des dommages, tout comme en Chine continentale. Il mettra plusieurs heures à perdre en intensité après avoir touché terre et ne devrait pas épargner la ville de Canton.

 

Cyclone, ouragan, typhon : trois mots, un même phénomène

Les termes typhon, ouragan et cyclone recouvrent tous la même réalité : ils désignent un phénomène tourbillonnaire des régions tropicales (entre 30°N et 30°S) accompagnés de vents dont la vitesse est supérieure ou égale à 64 nœuds, c’est-à-dire 118 km/h (soit force 12 sur l’échelle de Beaufort).

La désignation adoptée dépend simplement de l’endroit du globe où se produit le phénomène.

Le terme cyclone (ou cyclone tropical) est réservé à l’océan Indien et au Pacifique sud. On parle en revanche d’ouragan en Atlantique nord (même si le terme cyclone est le plus souvent utilisé chez nous) et dans le Pacifique nord-est, et enfin de typhon dans le Pacifique nord-ouest.

Chaque année, plus de 80 violentes perturbations atmosphériques se développent au-dessus des océans tropicaux.

 

Vanessa Dimitri LAGNAU PAQUIER sur

carte ciel météo prévision nuage astronomie live satellite ouragans alertes

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.