univers

  • Le 12.02.2018 : News Horizons bat des records

    New Horizons bat le record de la plus lointaine photographie jamais prise

    La sonde américaine New Horizons, après avoir croisé Jupiter et le système de Pluton, fonce dans la ceinture de Kuiper, loin derrière la plus lointaine planète...

    Img 20180212 012249

    Ce sont les plus lointaines images jamais prises par une photographe. Celle-ci se trouvait à 6.12 milliards de kilomètres de la Terre lorsqu'elle a pris ses clichés. Une photographe ? Oui et non, puisqu'il s'agit en fait de la projection du génie humain dans le cosmos : la sonde américaine New Horizons.

     

    New Horizons fonce vers l'objet transneptunien (un lointain corps glacé) 2014 MU69, qu'elle frôlera dans la nuit de la Saint-Sylvestre, au tournant de 2018 et 2019. En attendant, la sonde américaine, pilotée depuis la Terre, observe son environnement, dans le silence glacial du système solaire lointain. News Horizons a donc, en décembre dernier, tourné ses caméras vers deux astéroïdes de glace, 2012 HZ84 et 2012 HE85, et battu à cette occasion le record de distance pour une photographie. Ce surréaliste record était détenu depuis 1990 par la sonde Voyager 1, qui avait tourné son objectif vers le système solaire intérieur, avant de foncer vers la sortie du système solaire.

     

    L'intérêt de ces images ? Elles montrent ces objets situés à 6 milliards de kilomètres de la Terre, sous un éclairage « de côté » qui permettra aux scientifiques de déterminer mieux les caractéristiques des surfaces de ces deux corps. Une observation évidemment impossible à réaliser depuis notre planète.

     

    Prochain record pour New Horizons : 6,6 milliards de kilomètres !

    Un jour, New Horizons, plus rapide que sa devancière, sera le plus lointain objet jamais conçu par l'Homme, mais en attendant, Voyager 1 tient haut la main ce record, puisqu'elle se situe aujourd'hui à un peu plus de 21 milliards de kilomètres de la Terre, bien au-delà des planètes du système solaire, Neptune se trouvant à seulement 4.5 milliards de kilomètres !

     

    New Horizons et Voyager 1, ainsi que leurs sœurs et cousines Voyager 2, Pioneer 10 et 11, avancent aujourd'hui dans la ceinture de Kuiper, cet espace immense où tournent Pluton et Charon, Makémaké, Hauméa, Arawn, Chaos, Varuna, Ixion, Rhadamanthe, Huya, Typhon, Lempo, Quaoar, Deucalion, Logos, Céto, Borasisi, Sila, Orcus, et des milliers d'autres corps de glace comme les petits 2012 HZ84, 2012 HE85 ou encore 2014 MU69, et tant d'autres à découvrir... Au-delà de cette ceinture, s'étend le halo encore inconnu du nuage de Oort, un immense réservoir de comètes plongé dans la nuit et le froid.

     

    Nos ambassadrices de l'humanité sont donc encore bien loin de la sortie du système solaire, car l'influence gravitationnelle du Soleil sur son environnement de planètes, d'astéroïdes et de comètes s'étend jusqu'à près de une année-lumière, soit dix mille milliards de kilomètres...

     

    En attendant, New Horizons devrait battre son propre record fin décembre, en prenant les premières photographies de 2014 MU69 à 6.6 milliards de kilomètres de la Terre. En attendant mieux, plus loin, dans les années à venir ?

     

    Par Serge Brunier

  • Le 18.12.2017 : Pas moins de 19 astéroïdes vont frôler la Terre en 2018 !

    Pas moins de 19 astéroïdes vont frôler la Terre en 2018 ! par Yohan Demeure 17 décembre 2017, 0 h 33 min

    Crédits : NASA

    Le magazine Sciences et Avenir a listé dans une infographie complète les gros astéroïdes qui frôleront la Terre, mais rassurons-nous, aucune collision n’est au programme !

    Tous les jours, des météorites atteignent notre planète, mais une grande majorité se consume dans notre atmosphère. Une collision avec un astéroïde géant est cependant la hantise des passionnés et des scientifiques, popularisée au cinéma par des films tels que Armageddon (1998).

    À la fin de l’été 2017, l’astéroïde géant Florence découvert en 1981 est passé à 7 millions de kilomètres de la Terre, une distance plutôt courte à l’échelle de l’Univers. L’astéroïde 2012 TC4 (diamètre de 10 à 30 mètres), un habitué croisant l’orbite de notre planète régulièrement, a frôlé la Terre en octobre et pourrait revenir pour s’y écraser en 2079, comme ce fut le cas du météore de Tcheliabinsk en 2013. Il y a aussi l’astéroïde 3200 Phaéton, qui passera à 10 millions de kilomètres de notre planète avant Noël ou encore Oumuamua, un rocher de 400 mètres de long également passé non loin de la Terre, alimentant les plus hallucinantes thèses et faisant l’objet d’un projet destiné à le placer sur écoute : le projet Lyra.

    Le magazine Sciences et Avenir a récemment publié une infographie citant les astéroïdes qui frôleront notre planète au courant de l’année 2018. Parmi les 19 objets détaillés, le plus gros devrait être l’astéroïde 2003 SD220 pour la fin d’année (voir ci-après), déjà passé à proximité de la Terre le 24 décembre 2015 à environ 28 distances lunaires et qui fait partie de ces objets qui croisent l’orbite de notre planète assez régulièrement.

    L’astéroïde qui passera le plus proche de la Terre en 2018 se nomme 2014 US7, à une distance de 1,2 million de kilomètres, soit un peu plus de 3 fois la distance Terre-Lune. Cependant, sa taille évaluée entre 14 et 31 mètres de diamètre ne fait pas de lui un objet très dangereux (voir ci-dessous).

    Sources : Sciences et Avenir – Ouest France

    Lire la suite

  • Le 02.11.2017 Record de sécheresse au mois d'octobre, le Gers en restriction d'eau

    Le Préfet du Gers attire l’attention de tous sur la nécessité d’utiliser l’eau de manière raisonnée et économe. / © MAXPPP

    Octobre 2017 restera dans les annales de Météo-France comme un mois particulèrement sec dans la région. 2 arrêtés sécheresse sont actuellement en cours dans le Gers. 

    12 litres d'eau tombés sur la plaine toulousaine : soit un déficit de 80%. Ce mois d'octobre se classe au 4ème des plus secs depuis le début des observations de Météo-France. 
    Associé à ce temps sec et anticyclonique, l’ensoleillement a atteint un niveau très élevé, avec 197 heures de soleil en Haute-Garonne, soit un bonus de 52 heures par rapport à la normale.
    Du côté des températures dans le département, Météo-France a enregistré des valeurs supérieures de 1,5 degré aux valeurs habituelles d’octobre, avec une moyenne de 11,5°C pour les minimales et de 21,6°C pour les maximales. Ces températures permettent à ce cru 2017 d’entrer dans le top 10 des mois d’octobre les plus chauds, assez loin cependant des années 2001 et 2014 qui avaient dépassé la normale de 3 degrés.
     

    Les prélèvement d'eau destinés à l'irrigation réglementés


    Le Gers département voisin a lui aussi bénéficié d'un ensoleillement record associé à de faibles précipitations. Résultat : 2 arrêtés sécheresse sont actuellement en cours dans ce département. Les prélèvements d'eau destinés à l’irrigation et au remplissage des plans d’eau à partir des cours d’eau du département sont strictement réglementés. Et ça n'est pas nouveau, cette situation dure déjà depuis le 28 juin dernier. Le préfet a donc prolongé son arrêté sécheresse. 
    La préfecture indique : « Compte tenu que depuis la fin de la période estivale les précipitations sont restées très en deçà des normales sur l’ensemble du département et que ce déficit conjugué à la sécheresse de ces derniers mois prolonge le tarissement des cours d’eau, le préfet du Gers a décidé de proroger l’arrêté du 28 juin ». Les mesures d’interdiction se poursuivent jusqu’au 30 novembre.

    Lire la suite