Episode cevennol

Météo : qu'est-ce qu'un épisode «méditerranéen» ou «cévenol»?

Météo : qu'est-ce qu'un épisode «méditerranéen» ou «cévenol»?

Début octobre 2015, à Mandelieu dans les Alpes-Maritimes, après l'un des épisodes méditerranéens les plus violents des dix dernières années.

 

INFOGRAPHIE - Connu sous ces deux noms selon les zones géographiques qu'il touche, ce phénomène météorologique habituel en automne se caractérise par des quantités de pluies exceptionnelles. Explications.

«Épisode ou phénomène méditerranéen», «épisode cévenol»... Ces différents termes désignent un même phénomène météorologique particulier: de violents orages apportent des pluies très intenses qui s'abattent en un temps court (quelques heures ou quelques jours) sur une zone géographique très localisée. Cette quantité d'eau de pluie peut représenter l'équivalent de plusieurs jours, d'un mois, voire dans les cas les plus extrêmes de plusieurs mois de précipitations. Les météorologues parlent de pluies intenses à partir de 200 mm de précipitations en 24h (1mm = 1 litre d'eau/m2).

Ces phénomènes se produisent le plus fréquemment en automne lorsque l'air doux, humide et instable remontant d'une mer encore chaude après l'été entre en conflit avec l'air froid d'altitude venu des terres. Ils se produisent surtout dans les départements qui bordent la Méditerranée. Ce sont ces conflits de masses d'air qui favorisent l'apparition d'orages et les pluies intenses.

Dans le cas d'un «épisode cévenol» à proprement parler, la proximité du relief du massif des Cévennes avec la mer ajoute un facteur aggravant en bloquant les nuages pendant plusieurs jours et en renforçant l'activité orageuse, provoquant des pluies particulièrement intenses sur les zones voisines (l'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche).

En effet, lorsqu'elle bute sur la barrière de montagnes, une masse d'air chaude et humide poussée par les vents marins se soulève le long du relief. Avec l'altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d'eau qu'elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations.

Plus fréquent sur les Cévennes, ce phénomène peut se produire sur tous les reliefs situés à proximité de la mer et donc concerner - même si plus rarement - aussi les Pyrénées, les Alpes et la Corse.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.